18 août 2016

l'amour enfui

Qui reste-t-on de 15 ans de vie ? Qu'accepte-t-on ou refuse-t-on de partager quand on doit se séparer ? Presque à huis clos, traversé de sentiments, d'efforts, d'élans, touchant le vécu, vraiment incarné, ce film était très fort...
Posté par inSiena à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2016

matinée bobines et après-midi piscine

    à Roubaix avec les élèves  
Posté par inSiena à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
30 janvier 2016

finir janvier

avec des espoirs déçus, des thés et des scones, des compotes au gingembre, des gâteaux tout chauds du vendredi soir à la noisette, des messages venus de loin et des jongleurs fous. du réconfort pour rois déchus... les jongleurs fous : UNTITLED_I will be there when you die à la maison de la culture
Posté par inSiena à 11:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 janvier 2016

week-end

passé à travailler, beaucoup, à vivre toutes les deux, c'est doux, à apprécier toutes les attentions des gens autour de nous : les fleurs, le temps, les lasagnes, les messages, les infusions à la cheminée, à attendre les photos de Washington, à savourer Rooney Mara, Cate Blanchett, l'amour de therese et Carol, la photographie du film de Todd Haynes, et à élucubrer  
Posté par inSiena à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 décembre 2015

la tradition...

...du week-end à Paris avant Noël ! Un Paris-New York pour se retrouver, le tour du quartier, le concert reporté, et on a mesuré le bonheur de pouvoir cette fois y assister, le fromage en tête-à-tête au fond d'un café, le dortoir préparé à notre arrivée, le "power breakfast" pour se vitaminer, un détour de luxe pour faire scintiller. Et rentrer...
Posté par inSiena à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2015

Celui qui tombe

Sont-ils manipulés ou juste sous le joug du monde ? Leur plancher tangue, leur plancher penche, il leur donne le tournis. Ils courent, ils s'accrochent, ils cherchent l'équilibre, ils résistent, parfois s'assoient, descendent, y retournent, poussent, ploient... C'est toute une palette d'émotions qui nous a parcourus hier soir devant le spectacle de Yoann Bourgeois, tellement beau et tellement fort.
Posté par inSiena à 14:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 décembre 2015

"Ne renoncez à rien !"

Cher François Morel, nous n'avons renoncé ni à la musique, ni à Paris, ni aux files d'attente, ni aux lumières, ni aux envies, ni aux folies, ni à la joie d'être ensemble, ni à la légèreté. A tout le reste non plus, on repassera bientôt... On a tout laissé en plan et on a roulé dans la nuit, pour se retrouver rue Amelot à Paris jeudi et voir Raphaël au Cirque d'hiver. Ca fait longtemps qu'il nous fait avaler des kilomètres les yeux dans le vague, qu'il est là les vendredis soirs où il faut rassembler tous nos morceaux,... [Lire la suite]
Posté par inSiena à 14:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 novembre 2015

2 automnes, 3 hivers, un roi

cinéma dans son salon, puis cinéma en salles obscures. acteurs, réalisatrice confidentiels ou montants, puis acteurs, réalisatrice stars. relation petit bonhomme de chemin, puis relation feu d'artifice et tonnerre. la peur, puis le grand saut.   J'aime tous les amours. J'ai aimé les deux films.   Vous remarquerez que quand on aime, on a souvent un manteau bleu...    
Posté par inSiena à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 février 2015

"Our summer day withers away too soon, too soon..."

Il paraît que lorsque l'on est amoureux, on n'est pas toujours lucide. Comment l'être alors après avoir vécu l'horreur absolue ? A quoi s'accrocher si même la vie d'avant, celle pour laquelle vous avez tenu bon, vous a trahie ? Si ceux qui n'ont rien vu ne vous demandent pas ? Je ne sais pas dans quelle ressource puise Nelly, mais j'ai trouvé tellement beau le flou qui éclot quand elle tourne les talons... Les cercles et les croix sur les photos personnelles, pour les nazis et pour les morts, m'ont glacée. Nina Hoss m'a beaucoup... [Lire la suite]
Posté par inSiena à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2015

balade du vendredi

  A presque deux ans, au musée, on ne se rend pas compte qu'on l'a pour nous vraiment seules, on regarde les tableaux et on s'étonne que Lady Godiva soit toute nue sur son cheval, on aime les couleurs de Sol LeWitt, on est contente de voir des bébés parmi les sculptures, avec tous ces drapés, on se dit que beaucoup de gens se sèchent après la douche, on fait la néo-Marylin sur les sorties de chauffage, et en partant, on dit "au revoir le fusée".
Posté par inSiena à 15:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]